Il paraîtrait que grâce à l’Intelligence artificielle, mon médecin pourra bientôt me prescrire des médicaments plus adaptés, et même prévenir la crise cardiaque que j’aurai à 50 ans. C’est en tout cas les promesses de la médecine de précision. Mais qu’en est-il ?

Pour le savoir, cet épisode donne la parole à Fabrice Brunet (président-directeur général du CHUM), à Cynthia (patiente en oncologie), à Étienne Crevier (fondateur de BiogeniQ) et à Johanne Tremblay (professeure au Département de médecine de l’Université de Montréal).

En collaboration avec Humaniteq